Comme beaucoup de lecteurs de mon blog semblent rechercher des informations sur la mode des années soixante, je vais tenter d’expliquer mes souvenirs de cette époque et de l’agrémenter de photos de Mademoiselle Age Tendre.

La mode se déclinait en deux temps :

1960-1964

1965-1972

Au début des années soixante :

Pour les filles :

Les jupes et les robes se portaient juste en dessous du genou puis ont commencé à se raccourcir à mi-genoux. Les tissus vichy à carreaux rose, bleu, vert, jaune, orange, rouge, la broderie anglaise blanche, les tissus grèges avec des grandes fleurs, les écossais, les rayures ou les tissus unis offraient une diversité de choix, de qualité avec des cotonnades et des tissus mélangés ou des lainages en hiver qui avaient de la tenue (contrairement aux chiffons ou guenilles proposées aujourd’hui dans les magasins à des prix malgré tout exorbitants), mais les coupes et les formes restaient assez classiques. La robe trapèze fit son apparition.

A partir de 1965 :

Avec le lancement de la mini-jupe par Mary Quant en 1962 en Angleterre et par Courrèges en France en 1965, les robes et les jupes se sont raccourcies au dessus du genou de cinq centimètres  puis le court est devenu de plus en plus court allant jusqu’au ras des fesses ce qui ne plaisait pas à tout le monde. La femme se libérait  avec le court et de ce fait les coupes trapèze, les jupes plissées de petits plis, les mini-kilts, les robes chasubles ou les robes à manches longues ont connu leur heure de gloire.

Ce qui caractérise surtout la mode de cette époque c’est d’oser la couleur, le mélange des couleurs. Contrairement à la mode proposée par les créateurs depuis une vingtaine d’années basée sur le noir et le blanc,  des couleurs flashy ou des couleurs moches et tristes, ma génération a eu la chance de porter des couleurs joyeuses, qui donnaient la pêche. Des couleurs vives ou claires mais belles. De vraies couleurs qui n’avaient pas ce côté « passé » ou « pas nette » des tissus d’aujourd’hui.

On mariait le vert pomme avec le rouge ou la couleur orange ou bien le mauve, le bleu et le jaune, le rose et le jaune, le jaune et le mauve, le rose et le bleu, le jaune et le rouge, le marron et le jaune etc… Les rayures, les losanges, les écossais étaient incroyables.

Le court a permis toutes les audaces en associant et en assortissant les couleurs des collants (remplaçant les bas et le porte-jarretelles inconfortables) avec celle de la robe ou de la jupe ou du short.

Mais ce qui était le plus surprenant c’était l’association des chaussettes avec la jupe et la robe ou le short. Et c’était joli. Il faut dire que la morphologie des jeunes de l’époque se prêtait plus à ce type de vêtements. Mais au-delà de l’aspect physique, aujourd’hui il n’y a plus de fabricants qui osent faire de tels tissus depuis la fermeture des usines de textile en France. Un exemple récent me fait dire que les jeunes gagneraient à s’habiller de couleurs comme de celles de mon époque car Luce qui vient de gagner le concours de la Nouvelle Star 2010 sur M6 est l’exemple d’une jeune au physique avantageux et qui ose la couleur. En dehors de son talent incontestable, cela lui va bien, elle est même très belle et j’espère qu’elle donnera envie aux jeunes de suivre son exemple vestimentaire. 

Les couleurs se retrouvaient aussi pour les chaussures et les bottes ou cuissardes et dans les accessoires comme le foulard noué autour du cou ou l’écharpe, la ceinture large, les bijoux, le sac, les lunettes de soleil, le chapeau, le béret, la casquette, le bonnet, les gants. 

Sylvie Vartan, Françoise Hardy, Sheila, France Gall, Dani, Annie Philippe, Stone , Michelle Torr et bien d’autres nous servaient aussi de modèles.   

Pour ceux qui feraient le pari de relancer cette mode pour tout public avec les couleurs de l’époque voici quelques idées :

- les robes avec le haut en smocks

- les robes à manches longues et col

- les robes chasuble et trapèze

- les collants de toutes les couleurs

- les chaussettes et les chaussettes cuissardes

- Le short

- Le combi-short avec les chaussettes ou les collants et le sous-pull

- le short et la tunique longue avec des chaussettes

- les chaussures assorties

Je me souviens avoir porté un ensemble en jersey couleur « bleu jean » composé d’un blouson, d’un short et d’une jupe longue à mi-jambe fermée par des boutons et que je laissais ouverte pour montrer le short et un pull à rayures blanches, bleu ciel et marron : c’était au printemps 1970. Je portais avec des bottes en toile beige.

La mode du mini-pull à rayures ou du mini-pull uni avec un gros cœur en cuir sur le devant se portait avec une mini-jupe ou un short.

Il y avait également le blouson en laine, le cache-cœur qui était un mini gilet aux couleurs pastels dont le devant était composé de deux morceaux en forme de losange qui se croisaient en passant un morceau dans un  trou sur l’un des côtés et qui s’attachaient dans le dos. Il était porté avec une mini-jupe, un short ou un pantalon.

Le pantalon :

Je rappelle que le pantalon fuseau a été longtemps à la mode même en « jean ». Cependant le pantalon large comme ceux d’aujourd’hui existait déjà. Ce qui était très joli c’était le pantalon fuseau vichy aux couleurs tendres et gaies qui s’arrêtait cinq centimètres au-dessus de la cheville avec des tennis avec une couleur assortie à celle dominante du vichy.

La révolution en matière de pantalon a été l’arrivée du pantalon pattes d’éléphant. Au départ, il s’agissait d’un pantalon droit avec la forme d’une patte d’éléphant en bas de la jambe, ce qui permettait de cacher la chaussure. Puis la deuxième génération fut la « patte d’eph » qui commençait en s’évasant à mi–jambe puis en 1971/72 le pantalon s’évasait à partir du genou avec une couture qui montrait bien la construction.

J’ai porté une tunique chasuble rose avec des impressions chinoises noires sur un pantalon pattes d’éléphant noir première génération. Puis un pantalon marron et un mini-gilet jaune.

Puis vint la mode du costume pour femme lancé par Yves Saint Laurent : le pantalon et la veste bien coupés, ajustés et se portant aussi avec une cravate sur le chemisier. C’était élégant.

Pour les garçons:

Grâce aux vedettes de la chanson et du cinéma la mode pour les garçons a évolué du costume aux couleurs sombres et la chemise blanche au complet veston et pantalon dépareillé avec chemise en couleur bleu ou rose. Les pulls jacquard ou à torsades ont été remplacés peu à peu par des sweet-shirts aux couleurs chatoyantes comme pour les tee-shirts. Puis le jean a permis une plus grande décontraction et de mettre des couleurs. Les garçons ont aussi porté des pantalons « pattes d’eph ».

En matière de tissus nous avons connu la mode du tissu « peau de pêche ». En passant la main dessus on sentait la douceur de la peau du fruit. Il existait dans différentes couleurs mais aussi et surtout en rose comme la couleur du fruit. Il y eut aussi, mais j’aimais moins, des tissus avec imitations de tâches blanches comme si on avait renversé de l’eau de javel dessus. Filles et garçons ont porté ces tissus.

La mode du jean blanc et des jeans de couleurs vives assortis aux tee-shirts a égayé notre jeunesse.

    

  Rayures et couleurs vives toujours là! 

pantalon et tunique                           mini-robe et chaussettes cuissardes

image014    image018                  

Rayures marines , bonnets                  shorts et pulls

image010    image012 

image008    Twiggy mannequin vedette anglaise appelée "la brindille" 

Annie Philippe                  

image004   

          Françoise Hardy                                    

   

image022

mini-robe à manches longues     mini- jupes écossaises 

image018   image016 

et chaussures rouges

mini-robe blanche                   short, collants et pulls

image006   image010

vert et violet                         court, à rtayures et chaussettes 

image002  image004

rmini- obe chasuble                     mini- robe à manches longues      

image012 image014

veste chasuble

jupe-culotte  et                     lunettes de soleil

image010image008

chaussettes et casquette

Tunique, short et                               mini-jupet et pull

image014            image004

blouson et mini-jupe     tunique et ceinture large sur pantalon

image010  image012   

Chaussettes et combi-sort                                couleurs audacieuses                        robe à smocks

image004  image006 image008image002