Les grands oubliés des années soixante

Quand sont évoquées les années soixante en chansons, il s’agit toujours de chansons et de chanteurs (ses) célèbres encore de nos jours. Pourtant en y regardant de plus près certaines chansons ont connu le succès en leur temps mais ne sont pas restées dans la mémoire collective car leurs interprètes ont disparu de la circulation du Show-biz et leurs noms ont souvent été oubliés par les médias et ceux qui officient au nom de ces années bonheur.

Si de nos jours il y a une profusion de chanteurs et de chanteuses connus et moins connus, nous n’avons rien inventé car dans les années soixante l’attirance pour ce métier est démontrée par le nombre qui s’est fait connaître le temps d’une, deux ou trois chansons.

Qu’y étaient-ils ? Que sont-ils devenus ? Tapez leur nom sur votre fournisseur d’accès et regardez les pages Wikipédia ou les sites qu’ils ont créés. Vous pouvez aussi écouter leurs chansons mises en ligne.

Si je vous dis Jean-Claude Annoux, vous répondrez « Aux jeunes loups » ?

Si je vous dis Dominique Walter ? Bon je vais en rajouter un peu : il était le fils de Michèle Arnaud, chanteuse, productrice et réalisatrice de Télévision.

Eh, oui il chantait. Quoi ? « Chez nous » « Les petits boudins » « Qui lira ces mots » une chanson sur les filles rondelettes que l’on appelait comme ça. Charmant, non ?

Akim ? Non pas celui de la bande dessinée qui lui avait inspiré son pseudonyme (car son vrai nom était Eric Brücker) mais celui qui accompagnait Sheila pour chanter en duo « Devant le Juke-Boxe ». Il a aussi chanté «  vingt quatre heures par jour, c’est l’amour ».  Il aurait fait une carrière de juriste international aux Etats-Unis pour les maisons de disques Polydor et CBS et serait décédé en France en 2002 à la suite d’un accident où il avait perdu l’usage de ses jambes.

Mais qui se souvient d’Evy (de son vrai nom Evelyne Verrechia. Aujourd’hui plus grand monde ne semble se souvenir d’elle, pourtant elle existe encore sous le nom Evelyne Lenton . En 1976, elle et son frère ont créé le groupe « Belle époque » avec deux choristes la cap-verdienne Jusy Fortes et l'américaine Marcia Briscoe.

Ils auront de grands succès en Angleterre et aux Etats-Unis avec « Miss Broadway » »Bamalama » et « Stranger once again » , chansons écrites par Evy et son frère. Evelyne Lenton a un site Internet. Regardez son site où vous connaîtrez son parcours.

Si je dis Billy Bridge ? «  Ne la fais pas souffrir » est décédé en 1994.

Michel Laurent ? (Michel Taïeb de son vrai nom) « Joyeux anniversaire » «  la reine de Saba ». Regardez son site.

Jacqueline Taïeb «7 heures du matin » Regardez son site

Marianne Mille ? «  Oublie de pleurer », son parcours est exemplaire. Elle a créé son école de chant à Montreuil (93) où elle réside.

Thierry Vincent « Je ne peux l’acheter » «  Les yeux fermés » «  Je ne peux pas l’oublier » « Merci, merci »

Jacky Moulière « Elle t’aime »

Lucky Blondo «  Tu me regretteras » il s’est reconverti dans la pub.

Gérard Brent «  La fille qui me plaît » « Cette fille »

Chantal Kelly « je n’ai quie quinze ans » « caribou »

Jocelyne « Chaque fois que je rêve » « Nitty Gritty » la Brenda Lee française qui chnatait à 12 ans et ½.

Laura Ulmer «  Jean-Paul » «  tous les garçons ne pensent qu’aux filles »

Jean-Pierre Allane «Si tu t’en vas »

Yves et Patricia «  Et l’amour aussi » Patricia est devenue très célèbre avec la chanson « Etienne » sous le nom de Guesch Patti. Eh, oui !

Ronnie Bird «  Mais tu l’aimes » « Elle m’attend » «  Fais attention » « Ou va-t-elle ? »

Noël Deschamps « Passe, passe ton chemin » « Comme je suis » «  Te voilà » « Je l’attends »

Line et Willy « Pourquoi pas nous ?»

Eïleen « Une grenouille dans le vent ».

Larry Gréco «  Jette-là » « J’y laisserai ma peau »

Gilles Marchal «  Un étranger dans la nuit ». Regardez son site. Il est super ! Il est devenu, comme il le dit lui-même « Histoirien ». Il chantait aussi avec Martine Habib «  Summer Wine »

Claude Righi « On n’y peut rien ». il compose toujours et est devenu peintre. en 2010 il a sorti un album « don’t let me be »

Catherine Ribeiro « La voix du vent » regardez son site. Une femme engagée dans toutes les luttes émancipatrices, pour les droits de l’Homme.

Michel Paje «  Premiers baisers »  voir son site.

Michel Laurent « Ailleurs »

Tiny Yong «  Huit jours par semaine ». à écouter.

Gillian Hills  «  Ma première cigarette » « Zou bi Zou » «  En dansant le twist”   « Maintenant il téléphone ». C’est parce qu’elle n’a pas voulu ou pas pu enregistrer « panne d’essence » qu’Eddie Vartan a demandé à sa sœur Sylvie d’enregistrer la voix féminine avec Frankie Jordan. Curieux destin !

Marjorie Noël «  Je te dis mon âge » décédée en 2000.

Ria Bartok : « parce que j’ai revu François » décédée en 1970 dans l’incendie de son appartement.

Willy Lewis «  Je suis relax » «  J’ai connu les filles ». A créé un concept de soirées à thèmes autour de la chanson.

Muriel Bianchi « Les jaloux »

Bernadette Grimm «  Johnny, ce n’est pas un adieu »

Michèle Sarna «  On a souvent besoin d’un plus petit que soi »

Claire Dixon  « Le temps des regrets » «  on m’appelle petit bout de chou »

Mike Shannon « Et je reviens ». Il a fait partie du Groupe «  Les Chats Sauvages ».

Tony Rank «  Je n’ai pas dit mon dernier mot »

Delizia Adamo « Prends le chien » « Le professeur » « J’ai rendez-vous ». C’est dommage que la sœur de Salvatore n’ait pas persévéré car elle chantait bien. A écouter sur Internet.

Eric Saint Laurent «  Le temps d’y penser »

Serge Latour «  Douce Dame »

Dominique Brest «  Bonsoir Dame »

Patrick Abrial « Chanson pour Marie »

Jeanie Bennett « Aquarius »

René Joly « Chimène »

Gérard Palaprat « Sodomie » « fais moi un signe ».

Stella ( Vander )«  Le folklore auvergnat »

Elsa Leroy élue Melle Age Tendre 1965 « Mieux vaut tard que jamais »

Valérie Lagrange «  la guérilla ». Merveilleuse chanteuse et actrice profondément humaine. Nos gouvernants devraient en prendre de la graine…

Sans compter tous ceux que j’ai dû oublier et auxquels je demande pardon de ne pas me souvenir.