« S’il n’en reste qu’un je serai celui là » chantait Eddy en 1965. Il avait aussi ‘toujours un coin qui me rappelle » avec « satisfaction » et « j’ai oublié de l’oublier » « et tu pleureras » pour « sa chronique de l’an 2000 ». Il n’est pas le seul mais il est toujours là. Je l’ai vu au Zénith en 1994 je crois. Il avait une façon de lancer sa jambe en chantant que le public au premier rang où j’étais placée en faisait autant. C’était très rigolo.

Même s’il n’est plus une « Chaussette noire », il a décidé d’arrêter la scène avant d’être une vieille chaussette.

Pourtant c’était tellement chouette « Daniela » !

Vive Eddy et le Rock français !

image008image006image004image002