Qui ne se souvient pas avoir chanté « les cornichons » , bien que je n’aimais pas cette chanson. Je lui préférais de loin « Oh, hé, hein bon ! » « le téléfon », aussi bien du point de vue mélodique que des paroles. Mais je vais vous raconter une anecdote. En 1965, nous avions deux chiennes l’une s’appelait Fanfare et l’autre (un berger allemand) s’appelait Mirza. Ce qui était très drôle, chaque fois que « z’avez pas vu Mirza » de Nino passait à la radio, la chienne se tenait en arrêt et semblait écouter  la chanson, ce qui avait le don de nous faire rire avec maman. Je n’ai pas particulièrement suivi la carrière de Nino mais lorsque sortit « Le Sud », j’ai été emballée par cette chanson que j’écoute avec beaucoup de plaisir. C’est pour moi la meilleure de Nino. Quand j’ai entendu à la télé que Nino s’était suicidé quelques jours après avoir perdu sa maman, j’en ai été profondément attristée.

image004image002