Une chanteuse que les nostalgiques des années soixante semblent avoir oublié c’est Anne Vanderlove. Pourtant comment oublier une voix aussi sublime et sa « ballade en novembre ». La première fois que je l’ai entendue  en 1967, j’ai été transportée. Je n’arrêtais pas de la fredonner au point que la patronne qui m’employait  m’a demandée de qui était cette chanson. Cette chanson lui a permis d’obtenir le grand prix de l’Académie de la chanson française.

Lorsque j’ai vu sa photo dans Salut Les Copains, je la trouvais si belle que je pensais qu’avec une telle voix, des textes aussi beaux et un physique de rêve elle ferait une grande carrière. Mais les lois du show-biz sont parfois surprenantes.

Il y a quelques années (2003 ou 2004, je ne sais plus) je suis allée dans un magasin de disques à Paris et j’ai demandé où se trouvait les disques d’Anne Vanderlove. Le jeune vendeur a ouvert des yeux étonnés car il ne la connaissait pas. J’ai enfin trouvé deux CD en rayon dont « Escales » que j’ai acheté et que j’écoute souvent. Toutes les chansons sont merveilleuses. J’aimerais bien que l’on pense à l’inviter à la télévision et à la faire redécouvrir notamment dans l’émission « Chabada » et même "Vivement Dimanche" et le "Grand Journal" car elle mérite d’être connue et reconnue au titre de notre patrimoine. C’est le moins qui lui est dû comme auteur, compositeur et interprète. Car des fans elle en a beaucoup malgré sa discrète carrière qui l’a emmenée à travers le monde. Qu'on se le dise! Son site est merveilleux! Bravo Anne!

image002